Vie de Marie

  • English
  • Italian

Naissance et enfance

La Bible ne parle pas de la naissance et de l’enfance de Marie, mais le Coran mentionne cette période brièvement…
La tradition de l’Eglise a de nombreuses sources, notamment celle des pères de l’Eglise et des saints. Ces textes n’étant pas de nature explicitement révélée, il revient à chacun de se faire une opinion. Pour notre part, nous nous en tenons aux écritures saintes.

Coran 3, La famille d’Imran, 33-37 (Cliquez sur le titre pour afficher les versets)

Ces versets coraniques consacrés à Marie indiquent plusieurs éléments d’importance.

Verset 33: « Certes, Allah a élu Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran au dessus de tout le monde. »

La famille d’Imran (qui est le père de Marie) a été élevée « au dessus de tout le monde » aux côtés :

  • d’Adam, premier homme créé selon le récit de la genèse (Genèse 2)
  • de Noé, homme juste et intègre sauvé du déluge (Genèse 6, 9)
  • et de la famille d’Abraham, homme qui était béni en tout (Genèse 24,1) et premier intercesseur (a prié pour le salut des justes de la ville de Sodome et a permis le salut de Lot et de sa famille) (voir Genèse 18, 22-33 et 19,29)

L’honneur fait à la famille d’Imran est dû à la naissance de La Vierge et plus tard du Messie, Son Fils.
Ces versets, subtilement, mettent en avant les qualités uniques de Marie et de Son Fils Jésus :

  • perfection d’Adam avant sa chute
  • justice et intégrité de Noé
  • bénédiction, intercession et foi d’Abraham (qualifié d’ami de Dieu) (Voir Hébreux 11, 8, Jacques 2,23 à comparer avec Luc 1,38)

Marie et Son Fils sont placés ainsi aux côtés des Patriarches mais les surpassent car possédant en eux-mêmes l’intégralité et la perfection de ces hautes vertus.

Verset 34: « En tant que descendants les uns des autres, et Allah est Audient et Omniscient. »

La famille de Marie est de la descendance de ces patriarches mais il s’agit ici avant tout d’une descendance spirituelle (Marc 3, 35; Luc 19, 9; Matthieu 3, 8-10) tout comme Jésus descendait avant tout spirituellement du roi David (Matthieu 22, 41-45). Ils sont unis par la fidélité à Dieu.

Verset 35: « (Rappelle-toi) quand la femme d’Imran dit : « Seigneur, je T’ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C’est Toi certes l’Audient et l’Omniscient. »

Marie est vouée « en toute exclusivité » à Dieu dès le ventre de sa mère (voir Luc 1, 47-48). Dans ce verset c’est la mère de Marie qui, prophétiquement, voue en toute exclusivité l’âme de son enfant à Dieu ; en effet seul une âme pure pouvait être tournée exclusivement vers Dieu car non détournée par le péché originel. Nous entrevoyons ici l’Immaculée Conception de Marie…

Verset 36: « Puis, lorsqu’elle eut accouché, elle dit : « Seigneur, voilà que j’ai accouché d’une fille »; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le garçon n’est pas comme la fille. « Je l’ai nommé Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le diable, le banni. »

La naissance de Marie était pleinement voulue et désirée par Dieu. En effet lors de l’accouchement sa mère s’étonne de voir que l’enfant voué en toute exclusivité à Dieu est une fille. Dieu répond « or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché, le garçon n’est pas comme la fille ». Dans la mentalité arabe de l’époque les représentants de Dieu étaient exclusivement des hommes, mais la dignité de Marie l’emporte sur tous les préjugés. Cela introduit également l’égalité des femmes et des hommes devant Dieu… (voir également Marc 12, 24-25)

Marie est placée sous la protection de Dieu contre le diable car préservée du péché originel ainsi que sa descendance : Jésus. Ils sont absolument purs.
D’autre part, tout croyant sincère étant appelé à devenir enfant de Marie (Jean 19, 25-27) fait donc partie de Sa descendance. Le croyant n’étant pas pur lui-même car touché par le péché originel, c’est par l’intercession de Marie qu’il bénéficie de la protection de Dieu. C’est également par Elle que la victoire finale contre satan doit avoir lieu (Voir Genèse 3,15 ; Apocalypse 12,1-6 et 13-17).
Marie est directement protégée par Dieu car Immaculée et dans sa pureté peut accueillir son Fils, infiniment pur.

Verset 37: « Son Seigneur l’agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait auprès d’elle dans le sanctuaire, il trouvait près d’elle de la nourriture. Il dit : « Ô Marie, d’où te vient cette nourriture? » Elle dit: « Cela me vient d’Allah ». Il donne certes la nourriture à qui il veut sans compter. »

Elle est agréée « du bon agrément » par Dieu tout comme Son Fils qui a « toute la faveur » de Dieu (Matthieu 3,17).

Sa maturation est guidée par Dieu qui « La fit croître en belle croissance » , Elle est belle devant Son Dieu (Cantique des cantiques 4, 7). Tout comme son Fils, elle grandit dans la grâce de Dieu (Luc 2, 52).

Dieu Lui donne la nourriture. Il est dit qu’Il la donne « à qui Il veut » . C’est donc bien à Elle et à personne d’autre qu’Il désire donner cette nourriture céleste, Elle est l’Elue de Son Cœur (Cantique des cantiques 4, 12). Cette nourriture préfigure l’Eucharistie. En effet Jésus qui est « le pain du ciel »(Jean 6, 51; 53-54; Matthieu 26, 26-28) est venu sur terre par Elle. Par Elle sont venus le corps et le sang du Christ (voir également Coran 5, la Table Servie, 111-115).

Dieu lui a donné « sans compter » , Elle est donc comblée de grâces (Luc 1, 28).

L’Annonciation

L’Ange Gabriel apparaît à une jeune femme vierge d’à peine 16 ans pour lui annoncer la conception miraculeuse du Messie en elle. Ce dialogue entre l’Ange et La Vierge est riche d’informations, et c’est par cet épisode que débute l’histoire de Marie dans la Bible. Le Coran rédigé 7 siècles plus tard en fait un résumé simplifié et poétique…

Luc 1, 26-37 (Cliquez sur le titre pour afficher les versets)

Ces quelques versets sont extrêmement révélateurs du rôle et de la nature de Marie:

  • Elle est humble et simple mais s’interroge cependant sur l’origine réelle de celui qui apparaît devant elle « elle se demandait ce que signifiait cette salutation » (v29), contrairement à Eve qui a manqué de prudence avec le serpent et s’est laissé séduire (Genèse 3, 1-13); la réponse de l’ange précise le sens de sa venue et de ses paroles avec tendresse…(v30). Nous y découvrons une Marie prudente, intelligente et libre.
  • Elle est vierge (v26 et 34) et la conception de Jésus sera miraculeuse (v35) car issue de l’Esprit Saint.
  • Elle est appelée « comblée de grâce » par l’Ange Gabriel, et il lui déclare que « Le Seigneur est avec elle » (v 28).
  • L’Esprit Saint repose sur elle (v35) et ce une trentaine d’années avant les apôtres (voir Actes 2) dont l’apôtre Paul déclare qu’ils n’en ont eu que les prémices (voir Romains 8, 23).
  • L’Esprit Saint se complaît donc en elle et « c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu » (v35). La Sainteté de Marie est donc la condition indispensable de la venue du Messie (comparer avec le Psaume 51, 7); ce qui introduit le fait de son Immaculée Conception (confirmée lors de son apparition à Lourdes en 1858).
  • Elle pose une question justifiée concernant la conception de Jésus: « comment cela se fera-t-il puisque je ne connais pas d’homme » (v35). Après avoir vérifié l’origine divine du message et devant la réponse bouleversante et admirable de l’ange, Marie s’en remet avec confiance à Dieu (contrairement à Zacharie qui, lui, doute à propos de la naissance de Jean Baptiste (Luc 1, 11-20) et qui était pourtant plus à même de reconnaître le pouvoir divin puisque prêtre du temple). La décision de Marie sera donc prise librement et en toute connaissance de cause.
  • Son « oui » final permet au Plan de Dieu de s’accomplir malgré l’énorme gageure que représentait le fait d’être enceinte sans père dans la société juive de l’époque et donc d’être accusée de femme adultère (voir Jean 8, 1-5).
    Son « oui » permettait au « oui » de Dieu de venir dans le monde: Jésus, l’accomplissement de toutes les promesses (voir 2 Corinthiens 1, 19-20).

C’est ce que Padre Pio appellera le « fiat » de Marie, une acceptation humble et totale…Dans le livre « Padre Pio, Une pensée par jour » p52, voici ce qu’il déclare: « …par un oui, par un seul oui, Marie devient la Mère du Très-Haut (…). Par ce oui de Marie, le monde obtient le salut, l’humanité est rachetée ».

Sourate 19 Maryam,16-22

Le récit de l’annonciation dans cette sourate appuie sur plusieurs points:

  • La chasteté de Marie (v18)
  • Sa virginité (v20)
  • Marie dans le plan divin « c’est une affaire déjà décidée » (v21)

Sourate 3 La famille d’Imran, 42-45

Dans ce récit, le rôle et la nature unique de Marie sont mis en évidence dans une société arabe du 7e siècle n’accordant que peu de crédit aux femmes en général.

  • Elle est « élue » et « préférée à toutes les femmes de l’univers », la formule impressionne et lui est un véritable hommage. Elle est la choisie de Dieu et s’inscrit bien évidemment dans le plan Divin.
  • Elle est déclarée « purifiée », cette idée est précisée dans « les nobles discussions »(hadith) du prophète Mohammed: « Nul homme ne naît sans que le diable l’atteigne dès sa naissance et il crie à cause de cette atteinte satanique (tare du péché originel), à l’exception de Marie et de son Fils ». Nous avons une nouvelle confirmation de son immaculée conception.
  • Le verset 44 semble très poétiquement indiquer que les anges se sont « disputés » pour savoir qui aurait à s’occuper de Marie… C’est un beau témoignage de l’Honorabilité et la Dignité de Marie: les anges se sentent honorés de l’approcher…
    Son qualificatif de Reine des anges est parfaitement mérité…

Le nom complet de Jésus est Issa, fils de Marie. Les noms arabes commencent souvent par « Ibn » ou « Ben », ce qui signifie « fils de » suivi du nom du père.
Deux éléments sont ainsi mis en avant, Jésus n’a pas de géniteur humain et la dignité de Marie contraste avec le manque de considération qu’on avait envers les femmes de l’époque coranique.

Sourate 3 La famille d’Imran 47

  • La virginité de Marie est de nouveau confirmée
  • Son attitude prudente déjà présentée dans Luc 1: 35 est mise en avant

En outre, il est à noter que ce verset présente les évènements comme une conversation directe entre Marie et Dieu, leur relation intime se dévoile ainsi subtilement. (Voir Sagesse 8, 3)

D’autre part l’Ange de l’annonciation (Gabriel) est aussi celui de la révélation coranique. Marie est véritablement au centre de la vie de tous les croyants.

Welcome

Marie_jesus.jpg

Traduction

Catégories

Receive new article

Liens externes

Copyright © 2017 Site dédié à Marie, mère de Jésus. All rights reserved.